Jeux de société en psychothérapie

Pourquoi vous parler des JdS ? La « gamification » de notre quotidien commence de plus en plus à se démocratiser. Prendre du plaisir en apprenant, s’amuser tout en travaillant était vu comme quelque chose d’enfantin voire d’infantilisant. De plus en plus d’entreprises mettent en place des « Team Building » à base d’Escape Game par exemple, afin de renforcer les liens entre les membres d’une ou plusieurs équipes. Le Jeu de Rôle prend aussi de plus en plus de place. Non plus dans les bars à jeux de rôle ou pour les gens le pratiquant chez eux ; mais dans les réunions en entreprise pour éprouver la gestion d’équipe ou encore le management.

Dans une pratique thérapeutique, les « serious game » ont surtout été utilisés pour de la « rééducation » ou de la « remédiation ». Ils n’ont pas vocation première, a être ludique et aussi attrayant qu’un jeu de société ou jeu vidéo que l’on peut utiliser/jouer dans le tout public. Le « serious game » a une fonction sérieuse ayant pour support le jeu.

D’où le fait de vouloir m’inscrire dans une utilisation de jeu tout public, utilisés de façon détournée avec des objectifs et observations thérapeutiques.

De plus en plus de jeux de société sont usités par les professionnels pour leur côté ludique, le matériel attractif (c’est un plus !) ainsi que pour stimuler les compétences nécessaires pour jouer : coopération, raisonnement, inhibition de l’impulsivité, prise en compte du jeu de l’autre, imaginaire ect. Cela permet également d’étayer la relation thérapeutique car le matériel peut faire « moins peur », « moins psychologique ».

Dans cette section, vous trouverez différents jeux de société avec lesquels je suis amenée à travailler (et jouer dans ma vie personnelle, tant qu’à faire !). Vous y trouverez des illustrations ainsi qu’une explication succincte des règles et la façon dont un professionnel peut travailler avec le matériel.

Quels types de jeu pour quelles types de prises en charge ?

Dans le monde ludique, il y a plusieurs style de jeux de société : les jeux en un contre un, les jeux projectifs et les jeux en coopération (avec des mécaniques différentes type deck building, pose d’ouvriers ect). Pourquoi varier le type de mécanique dans une prise en charge ou à la maison ?

De vous-même, vous comprenez qu’il y a une différence dans l’investissement du jeu en fonction du type : le un contre un (jouer contre les autres) aura plutôt tendance à développer les capacités de stratégie, la compétition et l’acceptation de perdre une partie (même si la frustration pour certaines personnes peut être compliquée à gérer). Le jeu projectif permet de… Projeter ses affects, ses perceptions et interprétations sur le jeu, c’est un moment qui peut être émotionnellement fort en fonction des mécaniques du jeu. Et le jeu en coopération permet… Et bien, de développer l’esprit d’équipe, la communication afin d’arriver ensemble à un même objectif, ainsi que la mise en place d’une stratégie commune et donc d’apprendre à faire des concessions et réfléchir autrement que lorsque nous jouons en one to one.

 

 

Je vous invite également à regarder cette vidéo de Trick Track concernant la question.

 

Les jeux proposés peuvent être achetés en magasin spécialisé dont le Troll Savant (Créteil) auprès duquel je me fournis et qui est de très bons conseils. Si vous souhaitez le contacter, n’hésitez pas à passer par là : Le Troll Savant

Matthieu est top en matière de conseils et très accueillant.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *